Skip to content

Un an après son ouverture, CRVO maintient le cap

En une année, le centre de reconditionnement de véhicules d'occasion (CRVO) de Lens a recruté près de 180 personnes et reconditionnés des milliers de véhicules remis en vente dans le réseau Autosphere.

Bon anniversaire CRVO ! Le Centre de Reconditionnement de Véhicules d’Occasion de Lens fête ses un an d’ouverture en mars 2023. Depuis, 180 emplois ont été créés. « Nous avons créé des métiers propres à l’entreprise. Nous séquençons les métiers de la carrosserie grâce à notre fix line, ligne sur laquelle les opérateurs effectuent les premières retouches carrosserie du véhicule (apprêt-masticage-ponçage) », explique Benoit Pecqueur, directeur de CRVO Lens. Objectif pour le centre : densifier ses équipes de nuit afin de reconditionner totalement plus de véhicules.

À horizon 2025, cela représenterait une quarantaine d’embauches, malgré la tension autour du marché automobile. « Les marchés du neuf et de l’occasion sont liés, affirme-t-il. Les crises autour des micro-composants et logistique nous impactent forcément ». Autre sujet : Le monde de l’auto est en pleine mutation avec le développement de l’électrique et les changements d’habitudes des utilisateurs : mobilité douce, transports en commun, covoiturage… Mais « l’occaz » restera majoritairement thermique malgré l’arrêt de vente des véhicules neufs thermiques à l’horizon 2035, « il y a une opportunité à saisir ici ».

Et même si les constructeurs souhaitent aller encore plus vite dans le développement de l’électrique, « Nous sommes prêts ! expose Benoît Pecqueur. On ne voit pas forcément de risques au développement de l’électrique. Nous pouvons reconditionner des voitures électriques et c’est même plus rapide qu’une voiture thermique ». En effet, on garde les expertises, les entretiens en carrosseries, mais fini les vidanges et autres fluides à contrôler.

Un circuit de reconditionnement bien ficelé

Le véhicule arrive après avoir été racheté par les concessions du réseau Autosphere (une soixantaine dans les Hauts-de-France). L’expertise dynamique (essai sur piste de la voiture) est réalisée, un premier lavage est effectué afin que la seconde expertise, statique cette fois-ci, relève les besoins nécessaires au reconditionnement. Puis la voiture passe sur différents ateliers : contrôle technique, mécanique, débosselage sans peinture, peinture, ré-usinage de jantes… « Sous 15 jours, nous proposons à ces concessions des véhicules reconditionnés qui peuvent être remis en vente 5 minutes après la fin de ce circuit ». 

Morgane et Kévin : 2 parcours différents.

Rien ne prédestinait Kévin au poste qu’il occupe actuellement. Chauffeur-livreur il y a encore quelques mois, il est aujourd’hui, au côté de Geoffrey, à l’atelier de ré-usinage des jantes. « Tous les jours, on retape 25 jantes, et c’est à chaque fois diffèrent ». Passionné d’automobile, il est passé par la méthode recrutement par simulation et son profil a tapé dans l’œil des recruteurs. « J’en apprends tous les jours et on a un bon cadre de travail ». Il faut dire que CRVO appuie particulièrement sur le bien être au travail. Benoit Pecqueur le confirme : « Ce n’est peut-être pas grand-chose mais depuis le début de l’année nous avons par exemple mis en place les deux cafés gratuits par jour ».

Qualité de vie au travail qu’est aussi venue chercher Morgane (en photo ci-dessous), jeune mécanicienne de 21 ans, arrivée en mars 2022. « En arrivant ici, j’ai vu une potentielle évolution de carrière et des horaires mieux adaptés à ma vie personnelle ». Elle qui éprouvait des difficultés à trouver une alternance lors de son BTS car la mécanique est essentiellement masculine, s’épanouit parfaitement à son poste aujourd’hui. Et CRVO le confirme : Le mécanique se conjugue aussi au féminin.

CRVO, ça recrute !

Dans le cadre de l’amélioration de leur « Fix line », CRVO recrute 12 opérateurs ! Tous les profils sont recherchés. Après des tests passés avec Pôle Emploi (une demie journée) via la méthode de recrutement par simulation, les candidats seront recrutés sur leur motivation, leur capacité d’adaptation et leur habileté à apprendre un nouveau métier. Les recrutés seront formés pendant 3 mois auprès de la Chambre des Métiers.

Une réunion d’information aura lieu le 16 mars 2023.

CV à transmettre à : recrutement.lens@crvo.fr 

La CALL a accompagné CRVO lors de son installation d'un point de vue technique mais également en mobilisant les partenaires de l'emploi autour des recrutements (pôle emploi, la maison de l'emploi et la mission locale).

Partager

Dans la même rubrique

L’EPAL, un « garage école »

L’École de Production Automobile de Lens (EPAL) rencontre un vif succès depuis sa création. De nombreux jeunes ont déjà été formés aux métiers de réparation automobile.

*
*
*
*