Skip to content

Vaut-il mieux boire l’eau du robinet ou l’eau en bouteille ?

L’eau en bouteille et l’eau du robinet sont souvent opposées, pourtant, scientifiquement parlant, elles ont toutes les deux en commun la même molécule : H2O. Mais alors, laquelle choisir ? On vous donne quelques astuces.

Le point de vue écologique

Chaque année, 180 000 tonnes de bouteilles plastique sont produites en France (3 kilos par personne et par an). Le bouchon est certes pratique, le design attire…  Mais l’eau du robinet, elle, n’induit aucune consommation plastique, ni de transport routier d’ailleurs. Autre alternative : l’eau dans les bouteilles consignées en verre.

Le goût, le calcaire ? 

L’eau du robinet contrairement à l’eau en bouteille est souvent accusée d’avoir un arrière goût de chlore. En effet, pour la rendre potable, l’eau venant de votre robinet est traitée à base de microdoses de chlore, rassurez-vous, TOTALEMENT inoffensives. Laissez la respirer un peu. On dit qu’une heure au frigo (ou pas d’ailleurs) dans une bouteille en verre (recyclable à l’infini) permet au chlore de s’évaporer.

Le calcaire est lui un élément naturel de l’eau. Et, idée reçue, il n’est pas dangereux pour la santé ! Il apporte à contrario, le calcium et le magnésium nécessaires à la croissance et à un squelette solide. 15 à 20 % de nos besoins quotidiens en calcium et magnésium peuvent être couverts par cette eau. Autre astuce : la filtrer réduit le chlore et l’odeur de l’eau du robinet.

Le coût

Aucun débat à ce sujet. Prix moyen de l’eau du robinet en France : 3,70 €… Les 1000 litres ! 30 centimes le litre pour l’eau en bouteille. L’eau en bouteille, en France, est donc 100 à 300 fois plus chère que l’eau du robinet. 

La qualité

Eau en bouteille et eau du robinet sont toutes les deux des modèles d’exigence. Normal : les réglementations, en France, sont intraitables. L’eau du robinet, elle, est le produit alimentaire le plus contrôlé : elle est soumise à plus de 60 critères de qualité et analysée tout au long de son parcours, de sa production jusqu’au robinet.
D'ailleurs sur le territoire de Lens-Liévin

L'eau est d'une qualité irréprochable. Chaque année près de 10 000 tests multi-paramètres sont réalisés sur le territoire par Eaux de l’Artois. Les protocoles ont été adaptés avec les procédures de crise, déjà existantes. La chloration, indiquant la présence de virus et bactérie dans l’eau, est toujours la même et permet de garantir l’accès à l’eau potable selon les lois françaises en vigueur. « Ces tests au chlore respectent les recommandations de l’OMS (Organisation Mondiale de Santé), soit un dosage de chlore égal à 0.5mg/l à chaque usine de production », explique Marc Caytan, manager du service production Eaux de l’Artois.

Partager

Dans la même rubrique

Des champions sur la piste de l’Aréna Stade Couvert de Liévin

Partenaire historique du Meeting d’athlétisme de Liévin, la CALL vous donne rendez-vous le 15 février 2023 autour de la piste bleue Liévinoise.
Duplantis, Jacobs, Moon, Ingebrigtsen … les plus grands athlètes du moment seront présents pour une soirée qui s’annonce exceptionnelle.

Expo – Sur les traces des disparus de la Grande Guerre

L’exposition « Sur les traces des disparus de la Grande Guerre », joue les prolongations jusqu’au 14 mai 2023, au Mémorial’ 14-18 Notre Dame de Lorette. Elle met en lumière les fouilles menées par les archéologues autour de la Première Guerre Mondiale.

Tout savoir des eaux souterraines – Part 1

Les organismes vivants, dont l’Homme, dépendent fortement de la qualité de l’eau du territoire sur lequel ils vivent. Pour pouvoir prendre soin de cette eau, qu’elle soit en surface ou souterraine, il faut au préalable diagnostiquer si elle est en bon état ou non …

*
*
*
*