Skip to content

Découvrir les ruines de l’église d’Ablain-Saint-Nazaire

Témoin de l’intensité des combats entre 1914 et 1918, l’Église d’Ablain-Saint-Nazaire est en grande partie détruite. Conservée à l’état de ruines, elle peut aujourd’hui être visitée.

Au XVIème siècle, Jacques Le Caron, architecte de renom, connu notamment pour être intervenu sur le Beffroi d’Arras, réalise, sous la directive du seigneur de Carency, Charles de Bourbon, l’église rurale d’Ablain-Saint-Nazaire.

À cette époque, le comté d’Artois se trouvait au centre de plusieurs grandes puissances : la France, l’Angleterre et l’Espagne qui possédait des terres en Hollande. Cet espace de lutte féodale pour la conquête territoriale se concentrait autour de plusieurs villages dont Villers-au-Bois, Bouvigny, Aix-Noulette et Ablain-Saint-Nazaire, au cœur des conflits et pillages. Ces églises, souvent l’unique édifice solide du village, permettaient, grâce à leurs architectures composées d’éléments militaires, de protéger la population lors des combats.

L'Église d'Ablain, un mirador pendant les combats

Avec son clocher-porche de 43 mètres hauteur, l’église permettait aux villageois et à ses défenseurs de protéger leurs terres. Pendant la Première Guerre Mondiale, l’édifice retrouve sa vocation militaire et tactique.

Dès octobre 1914, les Allemands occupent la commune, alors au cœur des combats. Ils se servent de cet édifice pour contrôler les alentours grâce au chemin de ronde situé en haut de la tour carrée. En effet, le lieu constitue une place stratégique au pied du plateau de Notre-Dame-de-Lorette. En 1915, la lutte s’intensifie. Bombardée, la commune est complètement détruite, suite à la reprise du village par les alliés, sous le commandement du Maréchal Foch, en mai 1915.

Partiellement détruite, l’église est conservée à la fin de la Grande Guerre pour témoigner des féroces combats dans le périmètre.  Classé monument historique en 1908, le site subsiste comme tel et prend le surnom de « vieille église », alors qu’une nouvelle église voit le jour quelques centaines de mètres plus loin, dans le nouveau bourg du village.

Une visite insolite pour découvrir la commune et les ruines.

Le 14 mai 2023, le Pays d’art et d’histoire de la CALL organise une visite du village en compagnie de circassiens. La compagnie « la Voute » accompagnera la déambulation avec quelques prouesses artistiques. Une façon originale de découvrir le village, ses richesses, ses ruines, son cours d’eau…

Partager

Dans la même rubrique

Les déchets dangereux, c’est en déchèterie !

Ouverte depuis le mois de janvier, la déchèterie de Souchez vous accueille route de Carency (fermeture les mardis et jeudis). Déposez-y vos produits dangereux, qui peuvent être corrosifs, toxiques, réactifs ou encore inflammables.

*
*
*
*